Tibère Raffalli commence ses études musicales et vocales au Conservatoire de Marseille dans la classe du baryton Fernand Lagarde, puis auprès de la soprano Janine Micheau au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont il est lauréat en 1977.

Peu de temps auparavant, Rolf Liebermann, alors directeur de l’opéra de Paris, l'engage dans la troupe du Théâtre National et il fait ainsi ses débuts parisiens dans Ferrando du « Così fan tutte » de Mozart en janvier 1977. En 1978 et 1979, Tibère Raffalli séjourne aux USA à la Juilliard School of Music de New York, notamment en suivant l’enseignement de Luciano Pavarotti qui vient y faire de fréquentes Master classes.

Sa carrière internationale débute véritablement en août 1982 quand il part remplacer Nicolaï Gedda au Teatro Colon de Buenos Aires dans le « Benvenuto Cellini » de Berlioz, rôle qu’il chantera le mois suivant à Lyon sous la direction de Serge Baudot (Festival Berlioz).

Très vite reconnu comme un des meilleurs espoirs de sa génération, Tibère Raffalli commence dès lors à aborder les grands rôles de ténor du répertoire français et italien, entre autres :

 

« Des Grieux » du « Manon » de Massenet (Opéra du Rhin, Opéra de Nice...) ; Alfredo de « Traviata » (Teatro Comunale de Modène, Teatro Petruzelli de Bari...), Adorno du « Simon Boccanegra »de Verdi qu’il chante pour la première fois au festival de Glyndebourne en Angleterre; Don José de « Carmen » (Opéra du Rhin, Festival de Glyndebourne...) ; Mylio du « Roi d’Ys » d’Edouard Lalo avec lequel il débute au Carnegie Hall de New York aux côtés de Barbara Hendricks.

Au Teatro Comunale de Bologne en 1987, il remporte un vif succès personnel dans une production devenue fameuse de la « Damnation de Faust » de Berlioz dans laquelle il a pour partenaire Ruggiero Raimondi. Il y triomphera de nouveau dans le rôle de Lenski du « Eugène Onéguine » de Tchaïkovski aux côtés de Mirella Freni et Nicolai Ghiaurov en 1991.

 

Au Teatro alla Scala de Milan, on retiendra son interprétation du Prince de Balsora dans les « Pélerins à la Mecque » de Gluck et son remarquable Don Ottavio de « Don Giovanni » aux côtés de Renée Flemming et Cécilia Bartoli, dirigé par Riccardo Muti.

Sa voix claire, naturelle, très à l’aise dans l’aigu et d’une remarquable vaillance, associée à une diction parfaite lui ont permis de se distinguer dans les plus grands rôles du répertoire aux quatre coins de la planète.

En 1995, il décide de faire ses adieux à la scène, et de se consacrer à son autre passion: l'enseignement.

 

Professeur au Conservatoire National de Région d’Aix-en-Provence et de Marseille (1996), il a formé de nombreux chanteurs actuellement en carrière dans les théâtres nationaux et internationaux.

Il est décédé à Aix-en-Provence le 20 novembre 2020, entouré des siens.

Tibère RAFFALLI  (25/10/1951 - 20/11/2020)

  • Facebook - Black Circle

© 2021 / Agence Artistik